Ils ont décidé de mettre du digital dans leur usine avec Plug IN !

25 août 2016

ADF, AIRBUS site de Nantes, Chicago Pneumatic, Daher, E.S.P.A.C.E., Stelia sont les pionnières de cette première édition. Elles travailleront dans les prochains jours à la formalisation de leurs problématiques qui constitueront la base de l’appel à solutions qui sera lancée aux entreprises du numérique à l’occasion de Nantes Digital Week.

ADF CO : PME basée à Saint-Nazaire, ADF CO est un  acteur majeur de la maintenance industrielle et déploie des solutions destinées à maintenir et améliorer la performance des sites et outils industriels.

Airbus | site de Nantes : cette usine procèdes, pour tous les programmes avions Airbus à la fabrication de pièces élémentaires métalliques et composites, l’assemblage de parties hyper structurantes, la fabrication des entrées d’air et des râdomes.

Chicago Pneumatic : depuis son technocentre de Saint-Herblain, regroupant une centaine de collaborateurs en R&D, ce groupe mondial  conçoit des équipements et outils pneumatiques intelligents pour l’industrie.

DAHER : groupe en forte croissance, DAHER est un équipementier qui développe des systèmes industriels Intégrés pour l’aéronautique et les technologies avancées. Il compte plusieurs implantations en Pays de la Loire, dont Nantes et Saint-Nazaire, employant 1700 salariés.

E.S.P.A.C.E. : ETI de 270 salariés, basée à Saint-André des Eaux, E.S.P.A.C.E. est depuis 20 ans experte de l’usinage, de la tôlerie, de l’assemblage, du contrôle 3D et fabrique des sous-ensembles et des pièces élémentaires pour l’aéronautique. Elle a également développé son propre avion catégorie ULM : le Sensation

Stelia Aerospace | site de Saint-Nazaire  : Stelia Aerospace, est un des leaders mondiaux dans les domaines des aérostructures, des sièges pilotes et des fauteuils passagers première classe et classe affaires. Son site de Saint-Nazaire travaille notamment sur des pièces de structures de grandes dimensions.

Chacune de ces entreprises travaillera dans les prochains jours à la formulation des problématiques qui viendront enrichir l’appel à solutions. Mais d’ores et déjà l’internet des objets, la gestion des données, la géolocalisation et l’assistance aux opérateurs sont des thématiques dont il a été beaucoup question lors des échanges qui ont eu lieu avec les entreprises lors de la phase de sélection.

Share This